PRESENTATION




Les Portraits Audacieux sont des portraits d'artistes sonores qui sont à la fois image et son (voir site des Images Audacieuses). Ces fichiers hybrides, qu’on peut voir ou écouter selon qu’on leur attribue une extension .wav ou .pdf permettent de voir ce qu’on écoute, ou d’écouter ce que l’on voit. Et si ces images sont dites “audacieuses”, c'est parce qu’elles ont été conçues à partir du logiciel libre d'édition sonore Audacity.

En plus de leur aspect bimorphe et bivalent, il existe dans ces portraits un principe analogue à celui   utilisé dans l'identification biométrique utilisée pour nos pièces d'identité. La trame parasite contient ici la musique de l'artiste dans le cas du portrait visuel ou sa photo dans le cas du portrait sonore.

Le procédé que j’ai mis au point relève d'un principe de sonification de fichiers image et de databending (le pliage de données), et plus précisément de l’esthétique glitch d’un Antonio Robert qui, le premier, a utilisé un logiciel de son (Audacity) sur un fichier image. J’ai poussé cette logique pour m’intéresser au principe d'équivalence qui s'opère quand l’on transite de l’image au son et vice-versa.





Etapes de création des Portraits Audacieux


1- Sonification d'une photo d'identité du musicien via Audacity
2- Le musicien se sert du son résultant comme base musicale sur laquelle il compose
3- La composition musicale finale est retranscrite en image

Sur cette video, on se rend compte que la lecture des données se fait de haut en bas. L'image devient ainsi la partition visuelle de la composition sonore.






Matérialisation


Si j'ai choisi un format d'image carré, c'est dans le but de créer une micro-édition de vinyles 45 tours de ces portraits. L'image résultante de ce procédé serait imprimée sur la couverture et le disque contiendrait le son de ce dernier. Cela créerait un principe de double archivage, à la fois visuel et sonore.




Un archivage à la fois plus pérenne (le support papier et disque vinyle tiennent mieux le temps que le support cd-rom), mais aussi plus destructif (les étapes de réenregistrement, scan et impression dégradent la source visuelle ou sonore de départ). La qualité du matériel de digitalisation aura une répercussion directe sur la qualité de restitution sonore ou visuelle.





Projet de Damien Bourniquel
dbourniquel@me.com
0664351482
http://imagesaudacieuses.blogspot.fr
http://radiospectrale.blogspot.fr